Le raccordement de ses panneaux solaires : quelles démarches réaliser ?

Soucieux de l’impact de leur consommation d’énergie sur l’environnement et également dans un souci d’économies, bon nombre de Français souhaitent sauter le pas des panneaux solaires.

Thermiques, ils vous permettent de produire de la chaleur. Photovoltaïques, vous deviendrez producteur d’électricité. Idéalement installés, des dispositifs de ce type vous permettent de devenir autosuffisant en énergie, voire de revendre le surplus d’électricité que vous pourriez produire.

Comment faire raccorder ses panneaux solaires ?

Avant d’installer vos panneaux solaires photovoltaïques, il faut trouver l’endroit idéal. Souvent installés sur le toit exposé au sud, ils peuvent aussi l’être dans votre jardin, si celui-ci est correctement exposé. Une fois leur place choisie, il faudra se renseigner sur les formalités pour faire raccorder des panneaux solaires. Selon votre projet d’utilisation, elles ne seront pas pareilles. Si vous faites le choix d’auto- consommer l’intégralité de l’électricité qui sera produite, vos démarches seront simplifiées et en général aucun frais ne vous sera facturé. En revanche, si vous souhaitez revendre une partie de l’énergie produite, un fournisseur tel qu’EDF devra racheter les kWh que vous avez produit. Dans ce cas de figure, vous êtes dans l’obligation de réaliser un raccordement en bonne et due forme. Les démarches seront un peu plus longues, mais le jeu en vaut la chandelle.

Si vous souhaitez ajouter une installation à une maison déjà construite, il sera nécessaire de réaliser une déclaration préalable de travaux auprès de la mairie de votre commune. Si vous êtes en train de construire votre logement, vous devrez simplement faire figurer votre installation sur les plans de construction et dans la demande de permis de construire. Une fois les autorisations accordées, vous devrez vous rapprocher du gestionnaire de réseau d’électricité, souvent ENEDIS, pour signer avec lui une convention qui vous oblige à respecter certaines règles de sécurité et à faire certifier la conformité de votre installation électrique auprès du Consuel. Vous pouvez maintenant signer votre contrat de raccordement et choisir un fournisseur qui sera en mesure de racheter votre surplus d’énergie si tel est votre souhait.

Dans le cas où vous ne souhaitez pas revendre votre électricité, vous n’avez nul besoin de demander le raccordement de votre installation. Vous deviendrez complètement autonome quant à votre consommation d’énergie. En revanche, toute installation de panneaux solaires est soumise à une déclaration auprès du gestionnaire de réseau ou auprès de votre mairie selon le cas (voir tableau ci-dessous).

Source : Service public – https://bit.ly/3BgyzYz

 

Comment assurer ses panneaux photovoltaïques ?

Si vous avez installé des panneaux solaires c’est sans doute parce que vous souhaitez devenir autonome en électricité. L’autonomie n’est pas la seule plus-value de ce type d’équipement, sur le long terme, il vous fait économiser une sacrée somme d’argent. Une affirmation valable uniquement si vos panneaux solaires restent intacts. Généralement placés sur les toits des habitations, grêle, pluie, orages, peuvent venir endommager vos panneaux solaires. Pour que votre investissement ne devienne pas source de perte financière, l’assurance peut être une bonne solution.

Non obligatoire pour les personnes qui souhaitent simplement devenir autosuffisant en électricité, elle peut l’être quand vous souhaitez devenir revendeur d’énergie. En effet, pour accepter de revendre l’énergie de particuliers, le gestionnaire de réseau demande en général un justificatif pour prouver que votre responsabilité civile est couverte. Si cette garantie est normalement comprise dans votre assurance habitation classique, il faut être particulièrement vigilant sur les garanties comprises dans votre contrat. Les panneaux solaires étant des installations qui se sont répandues plutôt récemment chez les particuliers, toutes les compagnies d’assurances ne les couvrent pas. Dans le cas où votre assureur refuse de prendre en charge les dommages éventuels de votre installation, il reste toujours possible de se tourner vers des garanties plus spécifiques. Il existe notamment des assurances qui couvrent vos pertes financières en cas de non-revente de votre excédent d’électricité.

 

Retour aux actualités

Téléchargez gratuitement nos ebooks !

Le guide de la construction écologique

Découvrez les différentes étapes d'un projet de construction, et la liste des questions à se poser pour définir ses priorités en terme d'habitat !

Tout savoir sur la RE 2020

La RE 2020 doit entrer en application en janvier 2022, et pourtant elle fait déjà beaucoup parler ! Pour tout savoir à son sujet, nous avons concocté un guide spécialement pour vous.

La gestion écologique de l'eau

Lorsqu'on souhaite devenir autonome en énergie, il est légitime de s'interroger sur une autre ressource précieuse : l'eau. Si elle est plus simple à stocker que l'énergie, son utilisation est en réalité très encadrée.