Comment faire raccorder sa maison neuve aux réseaux ?

Le raccordement aux réseaux publics (eau, électricité, gaz, téléphone) va constituer l'une des toutes premières étapes à réaliser dans le cadre de la construction d’une maison neuve. Ces démarches font intervenir différents interlocuteurs et peuvent être relativement longues, donc il est important de bien les anticiper !

Le plus souvent, les réseaux sont situés en limite de propriété (le terrain est alors dit “viabilisé”), mais parfois les réseaux sont situés à une plus grande distance (de quelques dizaines de mètres à plusieurs kilomètres dans les zones les plus isolées). Le terrain est alors vendu comme “non viabilisé” et ne sera pas constructible tant que les réseaux ne seront pas présents à proximité.

Si vous visitez un terrain non viabilisé, il est donc très important de prendre certaines précautions avant son achat. En effet, le fait de faire arriver les réseaux à proximité peut coûter très cher selon la distance et la solution technique retenue (réseau aérien ou enterré). Le budget peut s’élever à plusieurs milliers d’euros, et la Mairie n’a aucune obligation de prendre en charge ces travaux. Il est donc très important de poser la question lors de la visite concernant la viabilisation du terrain, et de faire établir un chiffrage précis avant de vous lancer dans l’achat d’un terrain non viabilisé.

Cela étant dit, dans la plupart des cas, les terrains mis en vente sont viabilisés et les raccordements vont donc concerner la portion allant de la limite de propriété jusqu’à l’emplacement de la future maison. Ainsi, chez Homaj un forfait de raccordement de 25 mètres est inclus par défaut dans nos devis. Cependant, une fois que les fourreaux sont installés, il est nécessaire de les faire raccorder physiquement aux réseaux publics et de poser les compteurs, ce qui ne peut être fait par le constructeur lui-même, mais doit être réalisé par les gestionnaires des différents réseaux (ENEDIS, GRDF etc). Voici donc les différentes démarches que vous allez devoir effectuer.

1. Le raccordement électrique
2. L’ouverture de la ligne téléphonique
3. Le raccordement au réseau d’eau et d’assainissement
4. Le raccordement au gaz
5. Le cas des lotissements

 

1) Le raccordement électrique

Il s’agit du plus complexe car doit se faire en plusieurs étapes et implique trois interlocuteurs différents : Enedis qui est le gestionnaire du réseau, le Consuel qui doit valider la conformité de l’installation, et votre futur fournisseur d’énergie. Le raccordement électrique est une démarche qui est relativement longue (comptez environ 1 à 2 mois de délais pour que Enedis réalise les travaux), et qui coûte environ 2000€ pour un raccordement simple sans extension de ligne. N’oubliez donc pas de prendre en compte ces frais annexes lorsque vous établissez votre budget !

De plus, si vous choisissez de revendre une partie de votre énergie photovoltaïque, il est nécessaire de faire deux demandes distinctes : une pour la consommation d’énergie et une pour la production d’énergie. La bonne nouvelle, c’est qu’avec l’arrivée des compteur Linky, vous n’avez plus besoin de faire poser deux compteurs, car il est capable de mesure à la fois la production et la consommation ! Et si vous choisissez de faire construire votre maison par Homaj, toutes les démarches liées à la demande de raccordement seront réalisées en votre nom par notre équipe : vous n’aurez qu’à signer un mandat et à vous laisser guider !

 

Une fois le raccordement effectué, il ne vous restera qu’à conclure un contrat d’Obligation d’Achat (OA) avec EDF. Une fois la première année écoulée, ce contrat peut être transmis à d’autres fournisseurs d’énergie  (tels qu’ekWateur par exemple), qui s’engagent alors à racheter votre production aux mêmes conditions que EDF.

 

2) L’ouverture de la ligne téléphonique

 

Deux possibilités s’offrent à vous concernant l’accès internet (ADSL ou fibre) et la ligne téléphonique : vous pouvez soit demander à Orange de réaliser l’ouverture de ligne, soit vous adresser à l’opérateur téléphonique de votre choix qui fera lui-même la demande à Orange pour réaliser les travaux. Quoiqu’il en soit, ces travaux vous seront refacturés (comptez 124€ pour le raccordement et l’ouverture de la ligne) et seront réalisés sous un délai de 2 mois. Il ne faut donc pas vous y prendre au dernier moment ! Avoir accès à une connexion Internet peut notamment être nécessaire si vous choisissez d’avoir des appareils connectés chez vous (chauffe-eau, volets roulants, éclairage, etc), qui auront besoin d’accéder au réseau Wifi.

3) Le raccordement au réseau d’eau et d’assainissement 

 

En ce qui concerne l’eau, vous devez appeler la mairie pour connaître le gestionnaire du réseau local. Il n’y a en effet pas de concurrence à l’échelle d’une commune pour la distribution de l’eau en France, et vous ne pouvez donc pas choisir votre  fournisseur. En termes de prix, la pose d’un compteur coûte en moyenne entre  800 et 1000€.

Tout comme pour la ligne téléphonique, il ne faut pas s’y prendre au dernier moment : outre le délai nécessaire aux travaux, il faut s’assurer que le raccordement sera effectué avant la remise des clés, afin de faire la mise en eau et vérifier qu’il n’y a aucune fuite.

Concernant l’assainissement, il n’est pas toujours possible de se raccorder au réseau collectif. Si le terrain est situé trop en contrebas du réseau d’assainissement par exemple, et que l’installation d’une pompe de relevage n’est pas possible, un assainissement individuel peut être envisagé. Plusieurs dispositifs existent : fosse septique, micro station, ou encore bassins de phyto épuration. Pour connaître les avantages et inconvénients de chacun, n’hésitez pas à consulter notre dossier sur la gestion de l’eau.

Quoi qu’il en soit, il faudra faire valider la conformité de votre système d’assainissement individuel par le SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif) lors de la demande de permis de construire.

4) Le raccordement au gaz

La demande de raccordement doit être effectuée auprès de GRDF. Cependant, cette démarche va être amenée à se raréfier avec l’arrivée de la RE 2020 : il ne sera plus possible d’utiliser le gaz comme moyen de chauffage principal à cause de son impact carbone. Il est donc très peu probable que vous ayez à réaliser cette démarche si vous faites construire dans les prochains mois. Dans le cas d’un projet de construction réalisé par Homaj par exemple, nous n’avons pas pour habitude de raccorder nos clients au réseau de gaz de ville.

 

5) Le cas particulier des lotissements

Dans le cadre de la construction d’un lotissement, c’est généralement le promoteur qui s’occupe d’amener les réseaux en limite de propriété pour chaque terrain et de faire installer les compteurs, ce qui allège un peu les démarches pour les futurs propriétaires.

Attention, la réalisation des réseaux au niveau de l’espace public est nécessaire, ainsi que l’obtention d’un certificat de conformité, avant de pouvoir entreprendre les démarches de dépôt du permis de construire auprès de la mairie. Faire construire dans un lotissement peut donc ralentir légèrement votre projet si tous les terrains n’ont pas été vendus et que le lotisseur n’a pas entamé les travaux.

Retour aux actualités

Téléchargez gratuitement nos ebooks !

Le guide de la construction écologique

Découvrez les différentes étapes d'un projet de construction, et la liste des questions à se poser pour définir ses priorités en terme d'habitat !

Tout savoir sur la RE 2020

La RE 2020 doit entrer en application en janvier 2022, et pourtant elle fait déjà beaucoup parler ! Pour tout savoir à son sujet, nous avons concocté un guide spécialement pour vous.

La gestion de l'eau

Lorsqu'on souhaite devenir autonome en énergie, il est légitime de s'interroger sur une autre ressource précieuse : l'eau. Si elle est plus simple à stocker que l'énergie, son utilisation est en réalité très encadrée.